Brontis Jodorowsky: Being an actor is a very miserable condition, because you always depend on somewhere else”

Paolo Costella // Headshot by Simion Buia
iulie 1, 2017
Festivalul „Debutant” la TAM – Teatrul Andrei Mureșanu din Sfântu Gheorghe
septembrie 7, 2017

BRONTIS JODOROWSKY

(Mise à jour mai 2017)

Français, Espagnol bilingue, Anglais courant, Italien parlé.

Né au Méxique, Brontis Jodorowsky débute sa carrière d’acteur à 7 ans dans El topo, d’Alejandro Jodorowsky. Il enchaine avec Pubertinaje, de Pablo Leder et José Antonio Alcaráz et El muro del silencio, de José Luis Alcoriza, film pour lequel il obtient en 1974 le prix Diosa de Plata du meileur acteur enfant.

Installé en France depuis 1979, et se forme au théâtre auprès de Riszard Ciezlak, acteur emblématique dans les années 60-70 du Théâtre Laboratoire de Wroclaw et d’Ariane Mnouchkine, pendant sept ans au sein de la troupe du Théâtre du Soleil, ainsi qu’au cours de stages intensifs menés par Jean-Paul Denizon, Yoshi Oïda et Déclan Donnellan.

Il poursuit son parcours d’acteur au théâtre avec de nombreux metteurs en scène, dont Irina Brook, Jorge Lavelli, Simon Abkarian, Bernard Sobel, Lukas Hemleb, Jean Liermier, Paul Golub, Laurent Laffargue, ainsi qu’au cinéma et à la télévision, tout en abordant la mise en scène d’opéra: Pelléas et Mélisande, de Debussy, en 2009; Rigoletto, de Verdi, en 2011 et Carmen, de Bizet, en 2012.

En 2011 il tient le premier rôle dans Táu, du réalisateur méxicain Daniel Castro Zimbrón, et l’année suivante dans La danza de la realidad, d’Alejandro Jodorowsky.

On a pu le voir depuis au cinema dans Anton Tchekhov 1890 de René Féret, Jodorowsky’s Dune de Frank Pavich, Poesía sin fin d’Alejandro Jodorowsky (Chili/France), El elegido / The chosen – d’Antonio Chavarrías (Mexique-Espagne).

Il sera bientôt à l’écran dans Las tinieblas / The darkness – de Daniel Castro Zimbrón (Mexique), Par instinct de Nathalie Marchak (France), Opus zero de Daniel Graham (Mexique), Entebbe de José Padhila (U.K.) et Bayoneta de Kyzza Terrazas (Mexique).

Il vient de reprendre au Festival d’Avignon Off 2016 Le gorille, d’après Franz Kafka – à ce jour 305 représentations en quatre langues – spectacle dont il prépare la tournée à Beyrouth, Monaco, Mexico et New-York.

Cinéma

2017 Bayoneta – Kyzza Tarrazas – Protagoniste (en post-production)

2017 Entebbe – José Padhila (en post-production)

2016 Andrea (CM) – Edwin harb Kadri – 1er rôle

2016 Opus zero – Daniel Graham (en post-production)

2016 Par instinct – Nathalie Marchak – 1er rôle masculin (sortie le 04/10/2017)

2015 Poesía sin fin – Endless Poetry – Alejandro Jodorowsky – Protagoniste

2015 El elegido / The chosen – Antonio Chavarrías (le 02/09/2016 sur les écrans espagnols et sur Netflix)

2015 Las tinieblas / The darkness – Daniel Castro Zimbrón – 1er rôle (sortie sept 17)

2015 Jodorowsky’s Dune – Frank Pavich

2014 Anton Tchekhov 1890 – René Féret

2012 La danse de la réalité – Alejandro Jodorowsky – 1er rôle

2011 Táu – Daniel Castro-Zimbron – 1er rôle

2008 Coco avant Chanel – Anne Fontaine

2005 J’ai vu tuer Ben Barka – Serge Lepéron

En quête (MM) – Maria Audras

2003 L’affaire Valérie Lemay (MM) – Maria Audras

1998 L’Art de vivre (CM) – Maria Audras

Giallo Parma – Alberto Bevilacqua – Protagoniste

1996 Blême (CM) – Laurent de Bartillat

1993 Dream Machine (CM) – Jo Camacho – 1er rôle

1988 Santa Sangre – Alejandro Jodorowsky

1974 El Muro del silencio – Luis Alcoriza – protagoniste – Prix « Diosa de Plata » du meilleur acteur enfant, Mexique

1973 Pubertinages – José Antonio Alcaraz

1971 La Montagne sacrée – Alejandro Jodorowsky

1969 El Topo – Alejandro Jodorowsky

Télévision

2007 Section de recherche (ep.9) – Jean-Luc Breiteinstein

2005 Joséphine de Beauarnais – Jean Marc Vervoort

Le voyageur de la Toussaint – Philippe Laïk

2001 Madame le proviseur (Prof.com) – Alain Bonnot

2000 Largo Winch (en anglais) – Gérard Hameline

1989 La Nuit Miraculeuse – Ariane Mnouchkine

Théâtre

2017 Affaires Courantes (Xavier-Valérie Gauthier) – m.s. Xv. Gauthier & Diane Calma

2016 Le jeu de l’amour et du hasard (Marivaux) – m.s. Laurent Laffargue

2012 Antigone (Sophocle) – m.s. Jean Liermier

2011 Le gorille (d’Après Kafka) – m.s. Alejandro Jodorowsky (reprise au Festival d’Avignon 2016)

2009 La puce à l’oreille (Georges Feydeau) – m.s. Paul Golub

2008 Nuits à Bagdad (Mohamed Kacimi) – m.s. Paul Golub

2007 La Marquise d’O. (d’après Kleist) – m.s. Lukas Hemleb

2006 Il sogno senza fine (Alejandro Jodorowsky) – m.s. de l’auteur

Tragedy: a tragedy (Will Eno) – m.s. Monica Espina

Un siècle d’industrie (Marc Dugowson) – m.s. Paul Golub

2005 Merlin (Tankred Dorst) – m.s. Jorge Lavelli

Troïlus et Cressida (Shakespeare) – m.s. Bernard Sobel

2004 Un homme est un homme (Bertold Brecht) – m.s. Bernard Sobel

L’Illusion comique (de Corneille) – m.s. Paul Golub

2003 Titus Andronicus (Shakespeare) – m.s. Simon Abkarian

Richard II (de Shakespeare) – m.s. Jacques Osinski

2001 Juliette et Roméo (d’après Shakespeare) – m.s. Irina Brook

2001 Opéra Panique (d’Alejandro Jodorowsky) – m.s. de l’auteur

2000 L’Ultime chant de Troie (Sénèque et Euripide) – m.s. Simon Abkarian

1999 Danser à Lughnasa (Brian Friel) – m.s. Irina Brook

1998 Giacomo le tyrannique (Giuseppe Manfredi) – m.s. Antonio Aréna

Peines d’amour perdues (Shakespeare) – m.s. Simon Abkarian

1997 Le songe d’une nuit d’été (Shakespeare) – m.s. Paul Golub

Macbeth (Shakespeare) – m.s. Paul Golub

Le bon Dieu de Manhattan (Ingeborg Bachman) – m.s. Jarg Pataki

1996 Pierre et le loup (Prokofiev) – m.s. Ricardo Lopez-Muñoz

Anthropologies (Pablo Abad) – m.s. Ricardo Lopez-Muñoz

1995 Le Tartuffe (Molière) – m.s. Ariane Mnouchkine

1994 La Ville Parjure (Hélène Cixous) – m.s. Ariane Mnouchkine

1993 Cycle Les Atrides (d’Euripide et Eschyle) – m.s. Ariane Mnouchkine

1992 Cycle Les Atrides (d’Euripide et Eschyle) – m.s. Ariane Mnouchkine

1988 L’Evangile selon Judas (d’après la Bible) – m.s. Igor Persan

Mon pauvre Fiedia (d’après Dostoïevski) – m.s. Riszard Cieslak

En attendant Godot (Samuel Becket) – m.s. Jean-Daniel Laval

Mise en scène

2012 Carmen (Bizet) – Festival Musica Nigella

2011 Rigoletto (Verdi) – Téâtre Musical de Besançon

L’inattendu (Fabrice Melquiot) – Théâtre Les Déchargeurs – Paris

2009 Pelléas et Mélisande (Debussy) – Théâtre Musical de Besançon

2004 L’inattendu (Fabrice Melquiot) – Studio-Théâtre de Charenton

Le Médecin volant (Molière) – Le Lucernnaire – Paris

Qu’est-ce que ça peut faire? (Christian Ferrari) – Auditorium des Halles – Paris

Haute surveillance (Jean Genet) – Institut Phonographique de l’Est – Paris

BRONTIS JODOROWSKY // English

Born in Mexico in 1962, Brontis Jodorowsky began his acting career when he was 7, in El Topo, directed by his father Alejandro Jodorowsky. He was awarded the Diosa de Plata Prize in 1974 for Best Child Actor for his role in El muro del silencio by José Luis Alcoriza.

After moving to France in 1979, he continued to act on stage (with among others, Ariane Mnouchkine, Irina Brook, Jorge Lavelli, Simon Abkarian, Bernard Sobel, Lukas Hemleb, Jean Liermier, Paul Golub, Laurent Laffargue), in films and on television, while also beginning to focus on opera stage direction (Pelleas et Mélisande by Debussy in 2009, Rigoletto by Verdi in 2011, and Carmen by Bizet in 2012).

In 2011 he starred in Tau by the Mexican director Daniel Castro Zimbrón, and as his grandfather in Jodorowsky’s The dance of reality, which was selected for the Cannes Directors Fortnight in 2013.

Since, he has appeared in René Feret’s Anton Tchekhov 1890 (France), Frank Pavich’s Jodorowsky’s Dune (USA), Antonio Chavarrías’ The chosen (Mexico-Spain), Alejandro Jodorowsky’s Endless poetry, and will soon be on screen in Daniel Castro Zimbron’s The darkness (Mexico), Nathalie Marchak’s Par instinct (France), Daniel Graham’s Opus zero (Mexico), José Padhila’s Entebbe (U.K.) and Kyzza Tarraza’s Bayoneta (Mexico).